Lévriers Galgos Centre à également aidé au paiement de factures de stérilisation, d'autres associations d'aide aux chats errants de la région. 

En 2018, 6 chats ont été stérilisés. 

3 chatons (adoptés) ont été identifiés,vaccinés et stérilisés depuis.  

Alors pour eux, ce sera quoi ? 

                                     Pour ne plus voir cela, il existe des solutions! 

Et en particulier, un programme très efficace pour endiguer la prolifération des chats errants.  

 
 

En théorie, un couple de chats peut engendrer plus de 15.000 descendants en 4 ou 5 ans… et inévitablement, certaines nuisances leur sont reprochées ! 

Méritent-ils de mourir pour autant ? Bien sûr que non ! 

 

Ensemble, nous pouvons réguler ces populations.  

Une maisonnette pour chats, avec des chats stérilisés, des habitants heureux de pouvoir nourrir des animaux en toute légalité, c’est le résultat des campagnes de stérilisation. 

 

Comment faire ? 

L’action s’effectue en trois étapes : Capture / stérilisation / relâchage 

 

Capture : 

Les chats repérés sont capturés à l’aide de cages spéciales équipées de trappes 

 

Stérilisation : 

Auprès d’un vétérinaire qui a accepté de pratiquer un tarif spécial dans le cadre de ce programme L’identification à l’oreille se fait en même temps. 

 

Relâchage : 

Après une petite convalescence chez des bénévoles (1 jour pour les mâles, 2 pour les femelles), 

les chats sont libérés sur les lieux de leur capture. 

Comment nous aider ? 

Couvertures, coussins, couffins, plaids tricotés… 

Litière, croquettes, paiement de factures chez le vétérinaire... 

Merci pour ton amour des animaux, merci de penser à eux avant de penser à toi, merci pour tout ce que tu fais pour eux Céline… Merci pour moi... Merci de me redonner foi en l'humanité. 

 

"Tant qu’il n’étendra pas le cercle de sa compassion à tous les êtres vivants, l’homme ne trouvera pas de paix." 

Dr Albert Schweitzer  

Alors STOP ! C’en est trop ! 

 

NON un chat ne peut pas se débrouiller seul! Le chat est un animal domestique ! Sous-entendu : il a été apprivoisé, conditionné, sélectionné par l’Homme pour ne plus être un animal sauvage ! Alors, si vous abandonnez un animal domestiqué, que ce soit un chat, ou chien ou même un lapin, vous ne lui rendez pas sa vie… au contraire vous le condamnez ! 

 

« Tu deviens responsable pour toujours de ce que tu as apprivoisé… » 

 

Un chat dans la nature, est un chat qui va se reproduire encore et encore, entraînant rapidement un nombre de chats incalculable. Une surpopulation qui entraînera des maladies, un manque de nourriture, de la souffrance et inévitablement la mort ! 

 

S’il vous plaît, cessez de fermer les yeux. Chaque vie, si infime vous paraît-elle, à son importance. Si demain vous découvrez un chat, ou tout autre animal, qui a faim, qui est blessé, qui semble perdu, qui n’a pas de foyer, enlevez vos œillères et agissez ! Donnez-lui à manger, offrez-lui un abri, que ce soit chez vous ou que vous construirez, faites des annonces, contactez les associations, ce que vous voulez mais ne passez pas votre chemin comme si de rien était. 

 

Minion est décédé à cause de l’indifférence, à cause d’une « liberté » qui lui a été imposée… Nous ne pouvons pas tous les sauver mais si chaque personne sur terre sauve une vie... Faites le calcul ! 

Minion s’en est allé hier ou ce matin, on ne sait pas, pour un monde qu’on espère meilleur où la faim, le froid et la souffrance n’existent pas, n’existent plus… un monde où l’amour, la chaleur et la nourriture sont seuls maîtres. 

Minion n’était pas un chat parmi tant d’autres mais une victime parmi tant d’autres. Tous les jours des « Minions » souffrent dans l’indifférence la plus totale et meurent ignorer de tous…  

La malnutrition et l’absence de soins ont fait perdre toutes ses dents à Minion, lui qui était censé se nourrir seul, se débrouiller seul. Le cercle infernal ! 

Céline avec son amour et son abnégation a tout fait pour essayer de sortir Minion de l’Enfer de la rue (Oui, oui ! L’Enfer, il n’y a pas d’autre terme !) mais en vain… Minion était un chat très courageux qui n’a pas voulu montrer à quel point il était faible et au bout du rouleau (comme souvent dans la « jungle »). 

Victime de sa liberté… 

 

Certains diront que Minion était un chat parmi tant d’autres mais d’autres savent qu’il n’en est rien. Minion était un chat à part entière, avec ses sentiments, ses émotions, son caractère, ses petites manies sûrement. 

 

Quelqu’un a dit « Le chat est un animal libre, fait pour vivre dehors ! ». Je suis certaine que Minion n’aurait pas été d’accord avec cette personne. 

 

Il errait depuis des mois et chaque jour qui passait était de plus en plus difficile à affronter : de plus en plus faim, de plus en plus froid, de plus en plus mal… 

Pourquoi ? Parce qu’un chat « libre » est plus heureux, enfin… c’est ce qu’ils disent. 

Pour tout comprendre :Témoignage de l'association Help for lost paws-Morbihan56 

Aidons les chats errants 

LEVRIERS GALGOS CENTRE